J-1

osprey kyte 46
14FF7453-2C51-4D45-A860-D970290D7C88.jpeg

It’s the final countdown …

Je viens de passer 3 jours à me pleurer dessus, non pas parce que j’étais triste, mais parce que j’ai chopé une conjonctivite … comment dire … explosive. Je vous épargne la photo, mais ce fut suffisant pour m’envoyer aux urgences opthalmo la veille du déménagement : ça fera 15 jours de traitement (ET 200 GRAMMES EN PLUS DANS LE SAC !), merci, bisous.

Rien de trop grave au final : j’avais fait mon pot de départ la veille et j’ai eu le temps de dire au revoir à tout le monde. Je me suis trouvée étrangement sereine - moi qui d’habitude ait une sacrée tendance à la nostalgie prématurée - mais il faut dire que je suintais du pus PAR L’OEIL et que j’avais par conséquent la tête ailleurs.

IMG_6659.jpg

Le déménagement s’est finalement bien passé et j’ai établi le camp de base à Rennes. J’y laisse une caisse que j’ai remplie de repas lyophilisés, bouteilles de gaz en rab, chaussettes, topos …. Il suffira à mon staff, pardon à mes parents, de piocher dedans s’ils daignent venir me ravitailler (c’est une blague : ils m’attendent de pied ferme pour notre premier rendez-vous dès … dimanche). Mon sac va peser une petite dizaine de kilos au final ; c’est beaucoup, mais je me laisse une marge d’indulgence : par exemple, j’ai pris des pom’potes (c’est lourd ! mais j’ai très peur du scorbut !!). Il sera toujours temps de virer des trucs.

Tous les voyageurs sont invités à descendre

Tous les voyageurs sont invités à descendre

J’ai bouclé à peu près tout ce que j’avais en cours ; j’ai accepté un entretien téléphonique avant de me souvenir que je partais aussi pour prendre du recul sur ma vie professionnelle, et qu’il n’était sans doute pas très judicieux de me lancer dans un process de recrutement alors que je m’apprête à passer 1 mois et demi à réfléchir à ça (entre autres). On verra donc ça après la rando.

Je suis à Saint-Malo depuis ce matin histoire de faire un dernier bisous à ma mamie : nous sommes allées nous promener à Intra Muros (j’y repasse demain, mais un poil plus chargée), manger une glace, et me trouver une casquette. Mission accomplie : j’ai sacrifié le style à l’ultralight et je me retrouve avec une casquette de running North Face de toute beauté, aux couleurs du Stade Rennais (involontaire, mais apprécié) avec un intérieur façon “élastique de slip” (… idem ?).

Ca sentait les vacances sur les remparts, les touristes de Saint-Malo s’engueulaient sur les couleurs des cirés à choisir et la côte d’Émeraude était parfaitement émeraude. Demain : c’est l’aventure …. Youpi !!!