Jour 17 : Locquémeau - Locquirec

IMG_7801.jpeg

Jour 17

🥧Date : 17 mai

🥧Distance : 27 km

🥧Départ - Arrivée : Locquémeau - Locquirec

🥧Gâteaux breton à mon actif : 1 !!!

Je suis réveillée ce matin par un pigeon neurasthénique qui roucoule, régulier comme un métronome, de manière totalement dépressive. Rappelons à l’amicale des oiseaux en tout genre que je n’ai pas quitté Paris pour me farcir ce genre de trucs. Merci bien. 

IMG_7752.jpeg
IMG_7761.jpeg

 

J’attaque sans trop tarder le sentier qui commence par de bonnes vieilles falaises. J’avais presque oublié comment ça faisait - mais mes cuisses, par contre, s’en souviennent. En plus, il ne fait pas très beau et pour changer, j’ai faim. J’arrive à Saint-Michel-en-Grève où je tombe de nouveau sur un marché mais bon ... je ne vais quand même pas embarquer un demi poulet rôti ... si ? Heureusement, une épicerie me sauve de mes hésitations puisqu’il y a un étalage de « plein de trucs que j’ai envie de manger ». Et même : du gâteau breton. Évidemment on en vend partout ici, mais en général ça pèse 400g, et ce genre d’investissement en poids est réservé à mes céréales du matin. Mais là, dans l’épicerie, ils en ont en individuel ! Miracle ! Et des mini kouign amann, et des pains aux raisins, et des chips au vinaigre ... Bon. Pour ceux qui ne connaissent pas, le gâteau breton, c’est comme un quatre-quarts mais en bien plus dense. J’allais dire « je ne sais pas ce qu’il y a dedans » mais en fait je crois que je devine : du beurre.

IMG_7786.jpeg

J’ai bien fait de prendre des forces car je vois très bien où je dois aller - 3 km de plage plus loin. Oh mais non. Car le GR fait un détour interminable et franchement inintéressant par la forêt. Il me faut 2h30 et 10 km pour sortir de là, et je ne croise pas âme qui vive pendant tout ce temps. Je suis un poil flippée - et furieuse en plus de me taper tous ces kilomètres pour « rien » (je crois qu’il y a des algues vertes sur la plage, et la route qui la longe est une départementale assez fréquentée. Mais quand même.) 

traduction maison

traduction maison


La seule bonne nouvelle, c’est que je trouve de l’ail des ours, que je vais utiliser pour agrémenter mes sandwichs du jour. C’était pas dingue, mais je crois quand même qu’on peut admettre à ce stade que si on était dans Koh-Lanta je serais la fille qui trouverait du manioc pour tout le monde. Quel talent ! 

IMG_7795.jpeg

Le vent s’est levé pendant ma pause dej, mais ça va mieux quand je passe Beg Douar. J’ai un objectif bien précis en tête : le Finistère ! Et ça arrive super vite, j’ai a peine le temps de m’en rendre compte que j’ai traversé le Douron et que j’y suis. J’ai fait tout le littoral des Côtes d’Armor à pied ! Et je suis officiellement en terrain conquis - dans le Finistère, en breton Penn-ar-Bed, le bout du monde. Avant d’arriver à mon bout du monde à moi, il reste 700 km, mais c’est un détail. 

IMG_7808.jpeg


J’ai planté la tente littéralement SUR le GR (il passe à travers un camping). La mer est à deux mètres, un privilège qui se paie : mes voisins sont visiblement fans de pétanque et viennent tous admirer la vue depuis mon spot précisément. Et pas de wifi. Denis attendra ... 

IMG_7812.jpeg